J ai toujours cru …

J’ai toujours cru en grimpant aux arbres

Etre à jamais le premier qui t’aperçoive.
J’imagine alors le monde

Comme une cuisine claire et verte,

Qui ne saurait rien de nos tristesses
Alors sur le bord de notre chemin

Je voudrais dire que je t’aime

Comme un feu aux flammes singulières et le hurler,

Le dire est paraître benêt dans l’âge ou je suis.
J’imagine un monde où,

Nos envies se révoltent de ne pas en finir,

Ne plus effleurer l’idée de l’horizon,

Un monde où

Je te fuirais en t’aimant

Comme un reflet de nuage sur l’eau.

Pour te rendre

La solitude qu’en t’aimant je t’ai volée.
Texte© Pascal Sauvaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s